• En jouant Jean-Jacques Foury, je savais déjà qu'il serait très dur à prendre en chiffres. Cela s'est confirmé durant notre match, puisqu'il n'aura raté aucun compte. Mais il a su assurer en lettres, ce que je n'ai pas fait, soit pour avoir tenté 4 mots faux (enfin aux CL !) et m'être refusé FONCAGE ! A l'arrivée, c'est un score normal de 17-13 en sa faveur.

    1.1.3.7.75.100 pour 321 et ça commence pas mal. AEEINRRRT accouche de TERNAIRE, mais on loupe tous les 2 RENTRAIRE. 1er coup de semonce avec LATOPUXAI ou n'ayant rien, je joue patou (valable au scrabble uniquement --> chien). Il rend PALOT, ce qui fait 3-2 pour lui (au passage il y avait APLATI et TUPAÏA). Arrive alors 8.10.10.9.25.4 pour 414. Grosse panique à bord, et je rends 413. 4-2 pour mon adversaire. Le coup de lettres suivant lui échappera sur XERONAREE où la lettre chère salvatrice me permet de recoller au score (EXONéRER). Pas sûr de Fonçage sur FEJOCANEG et oublié vite fait, je lui laisse la seule solution en 7 lettres.

    5.6.3.6.5.9 pour 885 à l'écran. On dirait que la machine a décidé de me plomber. Ne connaissant pas du tout ma table des 177 Langue tirée, je passe du temps à ergoter pour échouer lamentablement à 882. En temps normal, un autre adversaire aurait plié, mais lui pas. 6-3 au score à 13 coups de la fin du match. Dans la foulée, je vais jouer batelées qui n'est pas transitif aux CL contrairement au scrabble qui l'accepte et comme transitif et comme nom commun. Et comme je n'ai pas vu TAVELéES, tout espoir de remontée s'effondre.

    Sur EPEDOFASO, j'ai l'idée qu'il ne trouvera peut-etre pas le top, et bingo, il joue 6 lettres. APODOSE me redonne une toute petite confiance. Les 2 comptes suivants (très ?, trop ?) faciles laissetn toujours ce même écart de -3 ! VULOSASID, et nous jouons VAUDOIS conjointement. Je loupe le coche sur SEFIDIRUU. Mon adversaire joue FRISE, tandis que je trouve SURFE ! Un gamin de 5 ans aurait trouvé au moins FURIES (sans compter DISEUR, REDIFS, RESIDU, URDUES, URSIDéS). Ensuite, par 2 fois, je serais obligé de flamber pour essayer de revenir au score, mais sans succès (puttée et giguées ne sont pas transitifs). Et ce n'est pas MINéRALE et RéNALES qui changeront la donne. Défaite normale et sans bavures ! 


    Et pour finir, un ancien leader de groupe punk (Ludwig von 88) devenu leader d'un groupe de ragga --> Sergent Garcia



    votre commentaire
  • Le match avec Danièle Renaud vient juste de se terminer par une victoire par 17 à 13. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que le match a été difficile, et indécis, même si le score ne le laisse pas supposer !

    Au 10ème coup, mon avance n'était que de 2 pts, ramenée à 1 pt seulement lors du 14ème coup. Mais PAIENNE m'a permis de repartir, tandis que GLAMOUR et ISOLANTES me permettaient de creuser l'écart.

    7.2.3.75.5.2 (156) nous rassurait au 1er coup, mais le coup de lettre suivant, EPOUSéE me permettait de prendre 1 pt. DéLUTéE était trouvé ensemble, tandis que 100.4.6.1.3.10 (565) ne faisait pas d'écart si on s'activait à passer par (6 x 96)-11. Puis venaient les coups de lettres pas au top : RéMéRé (-1), HERBEUSE (-2), ORDINAL (-1) ! Mais 3 points d'avance quand même, avant de prendre un zéro sur pipades. Les comptes suivants ne changeait rien et à mi-partie, je menais 9-7.

    Personne ne trouve le 8 lettres sur TETEPOROE (OPéRETTE), et j'échoue ensuite lamentablement sur un compte qui me paraît difficile : 7.1.9.2.9.5 pour 712. Mon adversaire trouve mieux que moi perdu aux alentours de 750 ! Ensuite, l'histoire est écrite au-dessus avec le fameux PAIENNE qui va me libérer quelque peu, et FUSELéE...

    Je laisserai le dernier point sur 7.2.50.75.10 (207). Au final, 6 comptes trouvés sur 8 possibles, un beau zéro, 1 joli 9 avec des lettres à 1 pt et un peu de chance que mon adversaire du jour ait lâché des mots.

    Je reste donc en lice. Prochain match début juin.


    Et on finit par feu le roi du rythm'blues et de la soul, Mister Barry White dans une chanson sortie en 1974 !!


    votre commentaire
  • Le 17 mai dernier, j'expliquais que je venais de faire le duplicate qualificatif du tournoi virtuel N°8 que j'avais qualifié de moyen. Bon ben, c'est pas moyen, qu'il faudrait dire, mais pas terrible.

    A -27 (192 pts), je finis 53ème sur 75, ce qui m'offre les portes du tournoi D. C'est bien D, mais c'est le dernier quart. Cela veut dire que A, B et C sont devant...

    Pour le coup, je vais être opposé à une joueuse que je n'ai jamais rencontrée en tournoi, et qui a réalisé 8 pts (184 pts) de moins que moi.

    Une petite analyse de son score me laisse à penser qu'elle est plus à l'aise en chiffres que moi. Sur ce duplicate elle a réalisé 72 pts en chiffres (contre 74 pour bibi) en réalisant 5 bons comptes contre 3 pour moi. Et 112 pts en lettres (118 pour moi). Toujours en lettres, j'ai réalisé à chaque fois un mot de plus qu'elle en 8 lettres (3 à 2), en 7 lettres (6 à 5), et en 6 lettres (7 à 6).

    Donc, cela devrait être un match équilibré.

    Nous jouons demain ap-midi en 20 coups...

    Terminons sur une note musicale avec les fameux, fabuleux, formidables, incroyables Eiffel ! Le rocker averti rmarquera aisément que l'un membres du groupe (Damien) a désormais rejoint Luke !

     


    votre commentaire
  • Le duplicate du tounoi traditionnel a démarré ce jour. Je ne donnerai pas mon score, mais c'est assez moyen. J'ai tout misé sur les lettres, et surtout pas cherché à trouver les tops en chiffres. Que des approches entre -1 (4 environ) et -6 sur 1 compte. A plusieurs reprises, j'aurai sans doute pu reprendre le compte pour être au top, mais pas de prise de risques. Au final, j'ai du trouver 3 CB !

    Sinon, pas de zéro mais 2 "trous" en lettres, assez bizarres...

    Résultats dans un semaine.




    votre commentaire
  • Je viens de faire 2 duplicates virtuels de suite ! 60 coups joués à toute allure en lettres surtout. Je suis assez content du tournoi de Clarac puisque je suis actuellement en 12ème position. Les comptes étant abordables, j'ai marqué 76 pts sur 80 possibles, et comme j'ai assuré en lettres, je n'ai lâché que 12 pts au total.

    J'ai récemment fait le même coup sur le dupli de Marseille, ou je suis 9ème sur 34 avec un score très moyen en chiffres (5 comptes trouvés sur 10, mais quand même 73 pts sur 80) et seulement 18 tops sur 30.

    Les chiffres étant mon dilemme, j'ai changé de tactique. J'ai déjà un peu mieux appris les nombres autour de 100 et leur décomposition (merci à Simone Charrier qui m'avait aiguillé dans cette voie lors d'un match). Ainsi j'ai appris les tables des 5, 6, 7, 8, 9 quasiment par coeur. Exemple : 5*14=70, 5*15=75, 5*16=80 / 6*12=72, 6*13=78, 6*14=84; 6*15=90 / 7*11=77, 7*12=84, 7*13=91.../ 8*12=96, 8*13=104 et ainsi de suite.

    Alors quand arrive 2 3 5 6 7 9 pour 856, il me suffit de calculer mentalement que 856 = 8*107 et de chercher la meilleure façon de faire 107. (3*5*7)+2 fait bien l'affaire.

    Désormais, j'évite mieux les trous d'air, puisque j'assure à peu près les comptes. Et si je suis en approche à 1, 2, voire 5, je valide la solution. Inutile de me casser pour trouver mieux, l'essentiel étant de m'approcher au plus près et de ne pas prendre zéro, ce que j'ai fait dans pas mal de duplis (St Martin du Laert encore ce soir).

    De même, je ne recommence plus les comptes à 10 secondes de la fin alors que j'étais à 2 ou 3 près. Panique à bord et à l'arrivée, un beau zéro !

    Tout celà donne des résultats intéressants. Et comme je tente un peu moins en lettres (je me suis bien retenu ce soir sur Epoutiée et Dactylée, tous 2 valables au scrabble, mais hélas absent des dicos des CL). Avec 21 tops sur 30 sur le dupli de Clarac, çà me fait monter forcément dans le classement.

    Bon çà me sourit pour l'instant, mais demain, hein, est-ce que çà marchera encore, je vous le demande....

    Comme je suis de bonne humeur, visionnons-nous le "Viva la vida" de Coldplay !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique