• Pauvre FédérationFrançaise de Scrabble

    La Fédération Française de Scrabble touche le fond... Empêtrée dans des discordes entre un Bureau Directeur élu en 2007 à la surprise générale (mais sur la base d'un programme), et ses détracteurs dont la plupart sont des membres ou des proches de l'ancienne équipe évincée, la fédé se déchire au grand dam des joueurs.

    Déclarations violentes d'un membre du bureau, nomination d'un nouveau Directeur pour remplacer le titulaire qui était en poste depuis plus de 15 ans, démission d'un second permanent, et voilà qu'un troisième serait dans le collimateur ! Tout ceci nourrit des suspicions, des rumeurs, on va même jusqu'à évoquer l'enregistrement audio des débats du Conseil d'Administration sans que les participants soient au courant.

    Le climat est plus que pourri ces derniers temps donc, et les vautours de toutes sortes alimentent le forum réservé aux scrabbleurs. Jalousie, esprit revanchard, qui n'a pas été réélu, qui n'a pas été pris sur le poste de Directeur, sans compter les histoires abracadabrantesques d'enveloppes contenant des parties officielles ouvertes puis recollées, saisie de la Commission d'Ethique, bref rien n'est vraiment fait pour apaiser la situation.

    L'ancien président prévoyait de recruter 35 000 nouveaux licenciés durant son mandat (cherchez l'erreur, il a fait tout juste stagner les chiffres) en s'appuyant sur une nouvelle ancienne forme de jeu : le classique. Hors cette formule n'attire pas ou peu de nouvelles têtes. Certes, les tournois se multiplient, mais ce sont des compétitions scrabblo-scrabblesques..., mais les licenciés vieillissent, les jeunes ne viennent pas...

    La nouvelle équipe ne communique plus, le nouveau Directeur est aux abonnés absents, le bâteau coule un peu plus chaque jour....

    Et si tous les scrabbleurs passaient aux CL ? Bonne idée non ? Et pis comme çà, on créerait des ligues, puis une fédération, pis on aurait le même dictionnaire, pis les tournois ramèneraient jusqu'à 200 joueurs par diamnche, pis y'aurait des festivals, pis des lots en monnaie trébuchante, pis des championnats du monde, pis...pis...on retomberait vite dans le travers que l'on connaît aujourd'hui.

    Allez on finit avec Bashung, salut l'artiste...

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :